Les principales Religions en Israël (Jérusalem et Haïfa)
    (Voyage en Israël du 13 au 24 Novembre 2013)


    «Jérusalem est un port de l’éternité -  Jérusalem est la Venise de Dieu »
                          
     
      
    Yéhuda Amichai
     

    Les fidèles des trois religions monothéistes se tiennent ici sur les rivages de la Foi.
    Les juifs au Mur Occidental, les chrétiens dans la Saint Sépulcre et les musulmans au Dôme du Rocher.

    Côté Juif :

    Au sortir d’une venelle voûtée du quartier arabe de la vieille ville,
    après un contrôle militaire, la vaste esplanade du mur occidental-baptisé
    par les chrétiens Mur des Lamentations, surgit devant nous :
    Un morceau de mur d’une quinzaine de mètres de hauteur et large de cent
    cinquante mètres à peine, composé de gros blocs de pierre calcaire devant lequel
    des fidèles viennent prier...

    Prenant au passage une kippa-obligatoire,
    servant de couvre-chef, nous nous approchons de ce lieu vénéré.

    Là un homme entièrement vêtu de noir, chapeau vissé sur la tête,
    papillotes au vent, communie avec son Dieu dans un lancinant balancement.

    Ici un soldat, mitraillette à l’épaule caresse et pose sa joue sur la pierre blonde.
    Il ferme les yeux, ses lèvres bougent : il prie.

    Plus loin un groupe d’hommes, coiffés de Shtreimel (une coiffe bordée de fourrure)
    et portant le caftan noir, lit à voix haute les écrits d’un livre.



    Là-bas, vers la séparation du mur des hommes avec celui des femmes,
    le bras gauche enroulé dans les tefillins
    (lacets de cuirs où sont inscrits les textes sacrés),
    le front contre le mur, un fidèle se dandine et s’adonne aux supplications.

    L’un de nous, glisse, comme tant d’autres un bout de papier dans une fente
    de pierre sèche. Il adresse au Très-Haut tous ses espoirs !

    La religion juive consiste à respecter un certain nombre de principes
    (Les Mitsvoth) qui sont définis par la loi juive écrite dans la Torah
    et commentés par les rabbins dans le Talmud et la Mishnah.

    Les principes de base
      :(pour faire simple…)
    - Pour être juif, il faut
      être né d’une mère juive.
    - S'arrêter de travailler du vendredi soir au samedi soir (Shabbat).-
    - Respecter les fêtes religieuses et les prières.
    - Manger casher.
    - Pour les garçons, circoncision et bar-mitsva
      (cérémonie d’accession à la responsabilité religieuse à 13 ans)
       etc.…..

    Comme dans toutes religions, une partie intégriste,
    les Hassidims, vivant à Mea Shearim, bastion ultra-orthodoxe,
    et étudiant la Torah, préconisent une stricte séparation entre hommes et femmes.

    IL FAUT SAVOIR que la création de l’état juif s’est faite à partir
    de la notion de peuple juif et non de religion juive.
    Selon les intégristes l’état d’Israël ne peut exister avant l’arrivée du Messie.



    Côté Chrétien :


    Après avoir passé devant les marchands du temple, par une petite porte,
    nous entrons dans la cour du sanctuaire. Si ce n’était cette foule de fidèles,
    l’entrée du Saint-Sépulcre pourrait paraître des plus anodines…
    En pénétrant à l’intérieur, notre regard se porte sur une pierre rectangulaire,
    enduite d’huile, couleur ocre : il s’agit de la pierre de l’onction,
    là où le corps du Christ fut enveloppé de lingettes.


    Elle est vénérée par les orthodoxes, ils y posent mains et fronts, et déposent des
    objets pieux qui doivent comme l’aimant attirer les bienfaits de cette
      pierre
    nommée par eux : Pierre de la Déposition.



    Juste après sur la gauche, il y a un petit édifice couvert d’inscriptions arméniennes
    pour nous rappeler que le Saint-Sépulcre est géré par les chrétiens d’orient.
    Le tombeau du Christ est situé au milieu de la rotonde et il est gardé par des
    moines (gendarmes !!) Grecs Orthodoxes.

    Nous renonçons à la visite du tombeau, vu l’impressionnante file de pèlerins
    désirant se recueillir devant la pierre tombale – nous y reviendrons à 5h30 du
    matin trois jours plus tard.


    Derrière le tombeau , une petite chapelle est accolée : elle appartient aux Coptes.
    Puis en continuant, nous entrons dans une petite chapelle :
    Celle-ci est le dernier vestige d’un état primitif de l’église.


    Faisant le tour du tombeau , nous descendons dans une crypte et au passage
    nous voyons des centaines de petites croix gravées par les pèlerins.
    Le pavement de mosaïques est d’une grande beauté...
    Dans la Crypte de Sainte-Helène, on découvre le fossé ou furent trouvées
    les croix de Jésus et des larrons.

    Quand on ressort, on monte par un escalier raide au Calvaire .
    Placée sur le rocher, une icône est embrassée par des centaines de pèlerins
    et l’émotion, ainsi que le fait de savoir que le Christ s’est sacrifié pour nous,
    imposent un silence, du recueillement et une prière.




    Je ne ferais pas l’injure de donner une leçon sur la religion chrétienne
    mais je veux juste parler d’une partie des églises composant les chrétiens de
    Jérusalem (qui ne sont que 14.000 chrétiens !!)


    Depuis les conciles de Nicée, de Constantinople et d’Ephèse, la diversité des églises
    chrétiennes ne fait que croître, bien que tous adorent le même Dieu,
    par son fils Jésus-Christ .


    Prenons l’exemple du Saint-Sépulcre :
    - La communauté orthodoxe grecque s’occupe du chœur de l’église.
    - Les franciscains de la chapelle.
    - Les orthodoxes arméniens de la crypte de Sainte-Helène.
    - Les coptes de la chapelle derrière le tombeau.
    - Les éthiopiens de la chapelle Saint-Michel .

    La custodie franciscaine en Terre Sainte est responsable
    des intérêts catholiques en Terre Sainte.
     

    La basilique Sainte-Anne, le carmel du Pater Noster, le monastère d’Abu Gosch
    et le tombeau des Rois à Jérusalem-Est sont des domaines nationaux
    appartenant à la République Française…..

    D’ailleurs le consul de France n’oublie pas de se rappeler à leur bon souvenir
    au moment des impôts locaux !!! (Là aussi...)


    Côté Musulmans :

    Il est 7h 30 ce dimanche matin et nous rejoignons la file d’attente,
    afin de prendre la passerelle
      permettant l’accès à l’esplanade 
    du Dôme du Rocher et à la mosquée El-Aqsa .

    Après avoir passé un contrôle militaire israélien, nous empruntons
    cette passerelle et jetons un œil en passant au mur des lamentations …

    Nous pouvons voir sur cette esplanade une activité assez surprenante :
    des femmes assises en cercle écoutent ou apprennent le Coran ,
    un peu plus loin ce sont des hommes...

    Admiration pour le sanctuaire qui protège le rocher doublement sacré :
    C'est le lieu où Abraham se préparait à sacrifier son fils Isaac,
    et c'est à partir de ce même lieu que  Mahomet est monté au ciel !



    Admiration devant les mosaïques et les décorations byzantines
    du Dôme du Rocher.
    Son dôme doré a été un don du roi Hussein de Jordanie.

    La mosquée El-Aqsa a une coupole argentée.
    Splendide de l’extérieur, avec ses piliers soutenant le toit.
    Nous n’avons pas le droit d’y pénétrer !
     C'est un endroit qui respire la paix, la méditation,
    proche du Mont
      des Oliviers, endroit convoité.

    Nous sommes sur la colline du temple,  près de la Porte Dorée,
    qui est fermée, et ne s’ouvrira, selon la tradition biblique,
    qu’à la « fin des temps ». C’est par cette porte, selon la tradition juive
    que le Messie entrera à Jérusalem.
    Cependant, étant donné qu’il appartiendra
      à la famille
    des prêtres qui n’ont pas le droit de pénétrer dans des cimetières,
    les musulmans ont construit un cimetière pour éviter sa venue...
    (Sans commentaires...!)
     

    Religion "Bahaïsme" :

    Il serait injuste de ne pas dire un mot sur cette religion dont le siège
    se situe à Saint Jean D’Acre, mais dont le sanctuaire le plus important
    est à Haïfa. Le mausolée au dôme doré se repère de loin et nous pénétrons
    dans une cour avec une fontaine représentant une fleur de lotus.
    Nous accédons à un splendide jardin, pelouse soigneusement entretenue,
    arbustes taillés, des escaliers en marbre blanc et une vue sur le port d’Haïfa...
    mais impossible de se rendre au mausolée, une grille en fer forgée
    nous interdit la montée au sanctuaire.



    Que dire de cette religion méconnue ?
    Religion mondiale, indépendante, monothéiste
    comptant plus de 7 millions de membres dans plus de 189 pays.

    Concept des trois unités : unité de Dieu, unité de religion, unité humaine.


    PRINCIPES DE BASE :
    - Unité de la race humaine.
    - Recherche indépendante, personnelle, individuelle de la Vérité.
    - Toutes les religions ont une base commune.
    - Harmonie entre science et religion.
    - Egalité hommes-femmes.
    - Refus des préjugés de toutes sortes…….Etc...


     Une religion à découvrir !...

    _______________________________________________________________________________________________

    Beaucoup de choses encore à dire sur ces captivantes religions… 
    Pourquoi tant de différences ?
    La religion chrétienne dont on dénombre 2,2 milliards de croyants
    se compose de 50% de catholiques, 37% de protestants et 12% d’orthodoxes
    et 33000 confessions différentes...
    Mais le principal n’est-il pas de croire et de prier un seul et même DIEU !


    Guy Blanc